Le CRM pour digitaliser votre force de vente.

Le numérique modifie le comportement d’achat des clients, le parcours d’achat, mais également la fonction commerciale est remise en question par l’augmentation de sites de e-commerce. Mais comment pouvons-nous faire face à cette concurrence ?

La force commerciale terrain

Internet a rendu le client plus informé, il est devenu « expert ». Egalement, le digital a favorisé la notion d’immédiateté poussant le client à tout obtenir rapidement. Ce constat rend le travail des commerciaux beaucoup plus complexe qu’auparavant. Face à ces comportements, le commercial doit être capable de donner dans l’instant, la bonne information, le bon document, connaître parfaitement son client et avoir une maîtrise parfaite de ses produits.

Pour faciliter son quotidien, l’outil CRM devient son principal allié par la centralisation de nombreuses informations. Cet outil favorisera la création d’une relation personnalisée avec vos clients en ayant l’ensemble des documents le concernant, vous permettant ainsi, d’être capable de répondre à ses besoins. Cette relation privilégiée vous apportera de la valeur ajoutée et vous démarquera de vos concurrents.

Piloter et suivre son activité et son équipe

Face à la problématique de gérer des commerciaux nomades et du suivi de l’activité, il est devenu primordial de s’équiper d’outils efficaces et simples d’utilisation.

Opter pour un support de Business Intelligence et/ou d’un CRM vous permettra d’obtenir tous les indicateurs afin de suivre de manière optimale votre activité, la performance de votre force de vente et d’améliorer votre stratégie commerciale.

Gagnez en productivité en raccourcissant le cycle de vente

L’utilisation d’un CRM permet d’avoir tous les documents utiles à la vente. L’accès rapide à ces documents accélèrera la prise de décision de votre client, lui réduisant ainsi son temps de réflexion et il ne sera pas tenté de consulter vos concurrents.

Le processus de vente est simplifié grâce à l’utilisation des supports digitaux. Le commercial peut gérer l’intégralité de la vente, de la présentation du produit à la validation de la commande. Et cela, sans avoir à tout ressaisir après le rendez-vous, tout est réalisé en direct.

Le CRM, votre arme de performance

Le CRM est l’arme incontournable pour digitalisation. Ses différentes fonctionnalités vous permettront de faciliter votre travail au quotidien. Il vous apportera :

  • Gain de temps
  • Gain d’efficacité et de productivité
  • Favorisera le suivi de votre activité
  • Améliorera le suivi des performances commerciales
  • Améliorera votre stratégie marketing et commerciale

 

La digitalisation ne peut être ignorée, elle est une réelle opportunité pour votre entreprise et vos collaborateurs. Il est essentiel avant de se lancer de définir clairement les objectifs attendus par ces outils numériques, de s’assurer de la simplicité d’utilisation et de mise en place, mais surtout, correspond-il à votre activité et à son fonctionnement ?

Crédit  photo : freepik

Les différentes méthodes de financement de votre entreprise.

Que ce soit pour la création d’un projet ou simplement pour développer votre activité, il existe plusieurs méthodes de financement pour votre entreprise. Des dispositifs modernes, alternatifs ou traditionnels vous sont proposés afin de vous aider dans votre projet.

Mais il n’est pas évident de s’y retrouver dans toutes ces solutions, alors prenez quelques minutes, on vous explique tout !

 

1. L’apport personnel ou l’épargne personnelle

Pour démarrer dans son projet, c’est la solution la plus évidente. Les porteurs de projet doivent convaincre d’autres investisseurs en prouvant leur engagement. L’apport personnel permet donc de rendre le futur projet plus crédible. De plus, si vous envisagez de faire un emprunt bancaire, l’apport personnel est incontournable. Il faut donc s’apprêter à casser sa tirelire.

 

2. Le Love Money

Vos proches vous soutiennent dans votre projet et contribuent au financement de celui-ci. Cette méthode dépanne bien, mais attention, mêler relation privée et argent ne fait pas toujours bon ménage et peut très vite créer des tensions avec les donateurs. Il faudra être très clair dès le départ. Il sera important d’expliquer dans le détail les tenants et aboutissants de cette requête avant d’attirer vos amis ou familles dans cette aventure.

 

3. Prêt d’honneur et subventions

Le prêt d’honneur est accordé à une personne et non pas à un projet, ainsi vous n’avez aucune garantie ni de caution à présenter. Vous vous engagez sur l’honneur à rembourser votre somme empruntée. Son montant varie en fonction de la nature de votre projet, il permet de financer l’investissement de départ ou le besoin en fond de roulement.

Les subventions contrairement au prêt d’honneur n’ont pas besoin d’être remboursées. Elles sont un vrai cadeau de l’Etat. Il existe :

  • L’ACCRE pour les demandeurs d’emploi
  • Les aides de BPI France
  • Les subventions accordées par l’AGEFIPH pour les personnes en situation de handicap

 

4. Les Business Angel

Un Business Angel est une personne qui décide d’investir une partie de son patrimoine financier dans les sociétés innovantes et à fort potentielles. Egalement, selon leur profil, ils peuvent aussi apporter leurs connaissances et leur expertise, partager leur carnet d’adresses…

Les start-up restent les premières à en bénéficier car les Business Angels sont attirés par ses jeunes. Mais pour ce faire, le projet doit être solide et ainsi déclencher un coup de cœur.

 

5. Le capital risque

Le capital risque est une solution pour les entreprises qui souhaitent développer un nouveau produit, service. Cette méthode consiste à ouvrir  le capital des investisseurs. Cependant, l’investisseur ne reste pas associé ou actionnaire, ainsi le porteur de projet conserve sa place de décideur.

 

6. Le prêt bancaire

Il reste le mode de financement le plus utilisé mais aussi le plus critiqué. Si vous n’avez pas d’apport, aucune banque ne voudra financer votre entreprise. N’hésitez pas à aller voir plusieurs établissements afin de comparer.

 

7. Le leasing ou le crédit-bail

Utilisé pour financer l’achat de matériel, de biens immobiliers. Le leasing est un contrat de location ainsi, il n’apparaîtra pas dans l’actif du bilan. Il existe 2 options à la fin de ce type de contrat :

  • Avec option d’achat : versement d’une somme pour acquérir le bien définitivement.
  • Sans option d’achat : le bien est rendu.

 

8. L’affacturage

Cette pratique permet de transférer ses créances commerciales à un organisme financier. Il est considéré comme une méthode de gestion, il ne devient un financement d’entreprise lorsque l’affactureur avance le montant des créances.

 

9. Le crowdfunding

Ce mode de financement est très tendance en ce moment surtout pour les start-up. Cependant, le principe reste tout de même de mettre en avant son projet, d’attirer l’attention et de convaincre pour réussir à réaliser une levée de fonds sur les plateformes. Il existe plusieurs types de financement, l’Equity, le don et le Crowdlending.

 

Crédit  photo : freepik